Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 20 novembre 2014

LE QUART DE CHAUME

Pour le JOURNAL DES HALLES de la rentrée : "Au XII eme siècle, une pratique foncière courante était le « bail à comptant » Une sorte de contrat entre le seigneur du fief et un cultivateur. Ce dernier avait obligation de planter de la vigne sur la terre que lui allouait le seigneur, en échange de quoi, celui-ci bénéficiait du quart de la récolte. Cette pratique qui remonte à des temps très anciens à fait la réputation du Quart de Chaume, l’une des appellations les plus remarquables des vins du val de Loire.
Les viticulteurs en charge des parcelles de Chaume étaient les moines de l’Abbaye du Ronceray d’Angers, lesquels devaient livrer, en vertu de la pratique foncière en vigueur, un quart de leur récolte au seigneur. Mais ce dernier n’est pas nait seigneur par hasard, il lui fallait recevoir des raisins dignes de son rang. La dîme était donc définie en ces termes « le quart de la récolte pendantes sur les vignes qui sont sur les revers du coteau du midi » ce qui était évidemment un gage de qualité". Texte de Anne Cavillon

JDH QUART DE CHAUME.jpg

08:17 Publié dans dessins eddie pons | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : socié